Étant à Sydney depuis quelques mois maintenant, il était impératif pour notre blog australie que nous partions à la conquête des fameuses Blue Mountains.

Pour cela, nous nous levons de bonheur et prenons le train à Central station pour aller à Falcon Station. Arrivés à bon port, nous rencontrons notre guide pour une journée découverte sur le peuple des aborigènes. Ce que nous ne savions pas, c’est que cette aventure aller nous faire basculer dans le monde d’Avatar. Nous commençons notre marche sur la route avant de couper à travers champs et de plonger dans la forêt. Notre guide nous explique que cette marche sera aussi une aventure pour nos corps et nos esprits car nous essayons de comprendre le « Dreaming », une des doctrines des aborigènes. Pour revenir à Avatar, le dreaming est un peu une forêt merveilleuse, qui n’a de place que dans les rêves. La connexion entre ce monde et les aborigènes est semblable à la toile du net. Un internet non plus virtuel et technique, mais réel et naturel, où les arbres, si l’on s’y connecte, nous glissent leurs souvenirs, et nous font ressentir des vibrations à travers le corps. Cette façon de penser consiste à ressentir toutes les énergies de la nature, d’un arbre à une roche, et de l’éveil de tous les sens. Et si la connexion se fait, la nature deviendra votre ami pour la vie tel un nouvel ami facebookien…

Capture d’écran 2013-04-28 à 19.44.03

Mais attention, pour saisir la beauté et la générosité de cette nature si secrète, il faut d’abord la comprendre. Au beau milieu de la forêt, notre guide nous demande de danser au son de deux petits bouts de bois. Il veut que nous dansions en relâchant nos mouvements et en essayant de ressentir le sol. C’est au tour de Selim de s’essayer à cet instrument pendant qu’Axelle, Jérémy et Marine continuent de danser. Dans un style légèrement différent, il improvise un son aborigène dubstérisé pendant que les trois autres essayent de ressentir le sol. Après ce spectacle peu commun, nous continuons notre chemin, autour de nous ce n’est que roches et arbres en tout genre. Nous arrivons enfin à une grotte de sable rouge creusée au fil des siècles. Notre guide commence à nous préparer un feu pendant que nous faisons notre pause déjeuner. Requinqués, nous commençons les rites aborigènes avec la peinture. À la demande de Selim, Marine s’essaie à la peinture sur peau en voulant lui faire un lion. Résultat peu concluant pour le lion, mais à la place il se transforme en un bel aborigène guerrier. Selim transforme Marine en chat diable, Jérem fait d’Axelle une pilote aborigène, et Axelle transforme Jérémy en toréador espagnol. Notre ami Igor, lui, a la chance d’être pris en main par le guide qui lui peint le totem du serpent. Personnellement, il ressemble plus à Dark Vador après l’empire contre attaque, mais tout est une question d’opinion.

Capture d’écran 2013-04-28 à 19.50.11

Après s’être bien barbouillés le visage, nous reprenons notre randonnée. Nous passons à travers des cours d’eau, des cascades encerclées d’arbres et commençons la remontée un peu plus pentue qu’à nos débuts. C’est l’heure de dire au revoir à notre guide et de reprendre le train. Dans le train, les autres usagers qui croisent notre regard rigolent beaucoup de notre ancien masque aborigène qui commence à couler avec le temps. Nous arrivons à Katoomba, dans le centre des Blue Mountains. Arrivé à l’hôtel YHA , nous prenons une bonne douche bien méritée avant de nous installer dans le salon pour une partie de carte et une pizza.

Le lendemain matin, nous partons de bonne heure pour du abseiling (descente en rappel) avec la team de High’N Wild. Le temps est un peu brumeux et quand nous arrivons sur le site nous n’avons pas une grande visibilité sur ce qui nous attend. Nous démarrons par une descente de 5m afin de nous entrainer un peu et comprendre comment ça marche. Succès pour toute l’équipe. Nous entamons une marche pour découvrir notre prochain challenge. Nous nous attaquons maintenant à une descente de 15m. Ça commence à faire haut, mais nous voyons encore le sol où nous devons atterrir. Pour celle là nous décidons d’y aller deux par deux. Et c’est en jumpant, et en essayant d’éviter la corde de l’autre que nous arrivons en bas pour ce deuxième test. Les accompagnateurs nous expliquent que nous passons dans la gamme au dessus, un petit 30mètres.

Capture d’écran 2013-04-28 à 20.15.13

Après tout, nous sommes venus pour donner notre maximum et se faire un peu peur alors c’est parti! Arrivés en haut du point de chute, nous réalisons que nous ne pouvons pas voir le sol. C’est en descendant que nous comprenons que pour descendre cette falaise, nous ne pouvons toucher la roche que sur les 3 premiers mètres, après c’est un peu comme tu peux. Nous nous bloquons au milieu de la falaise pour pouvoir profiter de cette vue. Au dessous de nous ce n’est que verdure. Nous voyons la cime des arbres, et les falaises aux alentours. C’est un spectacle majestueux. Nous finissons la descente des 30m et remontons tout en haut du point de vue pour faire une petite pause déj. Un des accompagnateurs nous propose de pousser encore un peu nos limites en tentant de faire une descente de 60m. Défi accepté! En arrivant, ce n’est pas une falaise que nous découvrons mais un immeuble de roches. Pas à pas nous allons voir ce qui nous attend… Deux fois plus haut que la descente précédente, le sol est deux fois plus loin, donc deux fois moins visible. Ne partant pas très sereins, nous descendons pas à pas sur les roches pour être sûre qu’il n’y ait pas trop de danger. Puis avec le temps de la descente nous prenons confiance, nous tentons même quelques sauts en arrière, et y allons doucement pour profiter au maximum de cette dernière descente de la journée. À notre arrivée, nous réalisons ce que nous venons de faire. Fiers comme des pans, nous remontons la falaise pour regagner la voiture.

De retour dans le centre de Katoomba, nous partons admirer le couché du soleil sur les 3 Sisters à Echo Point.

Capture d’écran 2013-04-28 à 19.56.57

Dernière journée au cœur des Blue Mountains, direction The Scenic World ! Nous partons à la conquête de la Jamison Valley. Tout d’abord par le train avec le Scenic Railway, qui descend sur 310 mètres une pente penchée à 52°C dans le flanc d’une falaise.  Puis par les cieux, avec le Cable Way et le Sky Way suspendu à 270m au dessus des ravins, offrant une vue imprenable sur les Katoomba Falls. Après les avoir observées d’en haut, nous  les approchons de plus prêt. Une petite marche s’enfonce dans la vallée jusqu’au pied de ces cascades qui nous offrent un spectacle magnifique.

Capture d’écran 2013-04-28 à 19.58.58

Après 3 jours dans ce petit paradis, il est l’heure de rentrer sur Sydney ! Nous serions bien restés quelques jours de plus!  Si vous séjournez à Sydney n’hésitez pas à aller vous ressourcer quelques jours dans les Blue Mountains, ça fait un bien fou !